0635385726

Quel bac pour devenir Avocat ? 3 points sur la question

quel-bac-pour-devenir-avocat

Le choix du Bac n’est pas déterminant pour les études de Droit, même si le Bac option « Économique et social » est le plus adapté car l’économie et les sciences sociales sont des matières qui se rapprochent le plus du Droit.

 

L’obtention du Baccalauréat est indispensable pour devenir Avocat, puisque le Bac est nécessaire en vue de s’inscrire à la Faculté de Droit. Il est ensuite nécessaire d’effectuer a minima 4 années à l’Université de Droit et d’obtenir un diplôme de Master 1, pour pouvoir passer l’examen du CRFPA dit « examen du Barreau » (faussement appelé parfois « concours du Barreau ») et intégrer l’école d’Avocats, pendant environ 1 an et demi.

A noter que la plupart des candidats à l’examen du CRFPA sont diplômés d’un ou plusieurs Master 2, ce qui nécessite a minima 5 années à la Faculté de Droit.

Mais quel bac choisir pour devenir Avocat ?

3 points sur la question :

  1. Le choix du Bac n’est pas déterminant pour les études de Droit
  2. Conseil : choisissez le type de Baccalauréat qui vous plaît !
  3. Remarque : le Bac ES est le plus adapté

quel-bac-pour-devenir-avocat-droit

1- Le choix du Bac n’est pas déterminant pour les études de Droit

Beaucoup de collégiens et Lycéens qui souhaitent devenir Avocats se posent la question de savoir quel bac doivent-ils choisir. Or le choix du type de Baccalauréat n’est pas déterminant pour les études de Droit, puisqu’il n’existe pas à l’heure actuelle de types de baccalauréat comprenant le Droit comme matière. Ainsi, de nombreux Avocats sont diplômés d’un Baccalauréat scientifique, comme économique ou social, ou littéraire.

Il est néanmoins préférable de choisir un Bac général si vous voulez devenir Avocat, plutôt qu’un Baccalauréat de type « technologique », tel qu’un Baccalauréat « hôtellerie et restauration » (STHR), « sciences et technologies de la santé et du social » (ST2S), « sciences et technologies de l’agronomie et du vivant » (STAV) ou « sciences et technologies de laboratoire » (STL).

A noter que la Faculté de Droit n’exige pas que vous ayez passé un Bac général pour vous inscrire, et que vous pouvez parfaitement exercer la profession d’Avocat, de magistrat, huissier de justice ou autres professions du Droit en ayant passé un Bac technologique !

2- Conseil : choisissez le type de Baccalauréat qui vous plaît !

Dès lors qu’il n’existe pas d’exigence particulière relative au type de Bac pour devenir Avocat, le meilleur conseil que nous avons à vous donner est de choisir les matières qui vous plaisent. Ainsi, si vous aimez les sciences, bien que vous pensiez devenir Avocat, nous vous conseillons de choisir un Bac scientifique car vous pourriez développer un intérêt particulier pour les matières scientifiques (mathématiques, physique chimie, etc.) et ainsi changer d’avis sur vos études supérieurs et sur le métier que vous souhaitez exercer.

De la même façon, si vous êtes passionnés de Littérature, n’hésitez pas à choisir un Bac L car il existe de très nombreux Avocats diplômés d’un Bac Littéraire.

3- Remarque : le Bac ES est le plus adapté

Même s’il n’existe pas de bac spécifique pour devenir Avocat, le Bac ES, à savoir « Économique et social » est le plus adapté pour les études de Droit, car l’économie et les sciences sociales sont des matières qui se rapprochent fortement du Droit. Cela est d’autant plus vrai lorsque vous souhaitez exercer la profession d’Avocat dans le domaine du Droit des affaires, du droit commercial ou du droit des sociétés. Cela vaut également pour les jeunes qui veulent exercer dans d’autres matières tels qu’en droit pénal, droit de la famille, droit des successions, droit du travail, ou même droit public.

En revanche, le bac « Littéraire » est peut-être plus adapté lorsque vous souhaitez devenir Avocat en propriété intellectuelle, et plus particulièrement dans le domaine de la propriété littéraire et artistique.

A voter que le Baccalauréat « scientifique » est sans doute plus approprié pour les lycéens qui envisagent exercer dans le domaine du Droit fiscal.

 

Revenir en haut